Édito Mars n°113 – « Qu’est-ce que demain ? Sinon un jour incertain. » Josiane Coeijmans

Article rédigé le 01 Mar, 2021

Chers Clients, Chers Partenaires, Chers Amis,

Nous avons fait face, cette dernière année, à des comportements de marchés instables et inédits mais aussi une économie à 2 vitesses : Des corps de métier qui ont souffert financièrement et d’autres qui ont assis ou développés leur business de manière confortable.

A chaque crise, il y a les gagnants et les perdants.

L’année 2020 laisse apparaitre des données surprenantes (Source ESB : Ecole Supérieure de la Banque) :

  • Les volumes moyens d’actions échangés ont plus que doublés entre 2019 et 2020, passant de 200 millions à plus de 500 millions d’euros.
  • Presque 850 000 entreprises ont été créés en 2020, soit 35 000 de plus qu’en 2019.
  • En 2020, les faillites d’entreprises ont été au plus bas depuis 30 ans à 32 200 défaillances (52 000 en 2019 et 63 400 en 2015).

« Le moment d’acheter est quand personne ne veut acheter ».

Warren Buffett.

Personne n’a envie d’investir dans un secteur où les choses vont mal. Pourtant, l’investissement est une projection dans le futur et nul doute que la réalité actuelle ne sera pas celle que nous retrouverons dans 10 ans.

Investir c’est se projeter dans l’avenir !

Qui aurait pu prévoir cette crise sanitaire ? Alors où investir sachant qu’il y aura toujours des surprises ? Ne serait-ce donc pas le juste moment d’investir sur les supports dont on ne nous parle pas avec une projection à 5-10 ans ?

Ce que nous savons, puisque cette crise n’est pas annonciatrice d’une fin du monde, c’est que l’économie va repartir et que celle-ci passera forcément par les entreprises.

« L’investissement est la source durable de développement ».

Japhet Nsanzumukiza.

 

Private Equity et infrastructure : les lignes d’avenir

L’une des solutions réside, peut-être, dans les fonds d’investissements alternatifs dit de « Private Equity ».

Ce terme désigne l’investissement en soutien d’entreprises non-cotées soit pour leur création, leur développement, leur entrée en bourse… Il s’agit donc de les accompagner dans leur expansion et leur transformation par un apport de capitaux non-publics.

Le Private Equity est un réel soutien à l’économie, créateur de valeur et d’emploi qui permet de donner un sens à son investissement.

Les plus-values dégagées au terme de l’investissement, notamment sous conditions de détention 5 ans, sont exonérées d’impôt sur le revenu.

Par ailleurs, les entreprises auront besoin de moyens financiers mais aussi de moyens matériels. Dans cette logique, l’investissement dans les infrastructures devrait être pertinent. D’autant plus que les états, fortement endettés, ne pourront pas prendre en charge ces dépenses : réseau de télécommunication, d’eaux, d’égouts, rénovation/construction d’école et d’hôpitaux, datacenter, transition écologique.

Nous sommes bien sûr à votre disposition pour vous présenter toutes les solutions d’investissement de Private Equity et d’infrastructure.

Patrimonialement vôtre.