Le Saviez-Vous… Les placements financiers pour les personnes protégées : Tutelle, Curatelle, Habilitation familiale, Sauvegarde de justice…

Article rédigé le 06 Sep, 2019

Chers Clients, Chers Partenaires, Chers Amis.

Lorsque la maladie, l’accident, le handicap, certains facteurs de la vie ou encore l’âge, se présentent, ces derniers ont la possibilité d’altérer nos facultés physiques et/ou mentales, jusqu’au point d’être incapable d’exprimer ses volontés ou de ne pas être en état de pourvoir seul à ses intérêts.

 💡 Info : Depuis l’année 2017, toute personne majeure ne faisant pas l’objet d’une mesure de tutelle, peut charger une ou plusieurs personnes, par un même mandat, de la représenter dans le cas où cela arriverait.

Les obligations :

Tuteurs, curateurs, nous comprenons combien il est difficile de prendre des décisions pour un tiers, tout en sécurisant ses biens et son patrimoine.

De plus, ces procédures de tutelle ou curatelle ne sont pas fixées en termes de durée, elles peuvent s’annuler à tout moment dès lors que l’état de l’individu le permet. Il est donc naturel pour vous, de trouver un bon placement financier, simple et sécurisé. Faire « dormir » des liquidités sur des comptes en banque à faibles rendements, voir quasi nuls, ne convient pas aux objectifs précédemment cités. Il faut penser pour eux, à l’après.

Les enjeux :

Il est important de se constituer un patrimoine et de le valoriser.

L’enjeux est crucial, tout d’abord pour nous-même, (s’assurer un « toit sur la tête », des revenus, une retraite…) et également pour ses proches, ses héritiers, afin de leur éviter des reliquats de dettes lors de la succession et répondre aux obligations précédentes.

Il en est de même pour les personnes majeurs ou mineurs protégés, dont il est essentiel de préserver les intérêts financiers.

Quels placements financiers pour les personnes protégées ?

Le choix de l’investissement doit se faire en fonction non seulement des besoins et des objectifs mais en tenant compte d’un profil sécuritaire.

Dans le cadre de la tutelle ou curatelle, les tuteurs se doivent d’avoir une « gestion prudente, diligente et avisée ».

Cela réduira donc le champ des possibles en termes de produits et de supports financiers. Classiquement, les risques acceptables seront seulement de 1 à 2 sur une échelle de 1 à 7. (Echelle de l’Autorité des Marchés Financiers).

L’investissement dans l’immobilier reste possible mais l’on préférera alors des solutions qui ne réclament aucune gestion, tel que les SCPI ou le LMNP de concept.

Attention le choix devra aussi se faire en fonction des conséquences sociales et fiscales.

Par exemple, dans le cas de handicap, vous pouvez obtenir des aides sociales sous conditions de ressources. Il donc évident que toutes solutions de placement qui viseraient à dégager des revenus complémentaires doit tenir compte des plafonds de ressources de ces aides.

L’ensemble des éléments à mettre en balance est pris en compte dans nos études patrimoniales, afin de vous permettre d’opter pour la meilleure stratégie et pour des solutions les plus optimisées.

Nous avons une solution exclusivement dédiée et pensée pour eux !

Dans cette mesure de protection et d’accompagnement, nous voudrions vous faire découvrir des placements de qualité, une offre « Personnes protégées » :

 

  • Des conditions d’accès préférentielles, à 4 fonds en euros à capital garanti ;
  • Des options patrimoniales personnalisables ;
  • Une offre élargie de supports immobiliers ;
  • Des modalités d’adhésion adaptées ;
  • Des avantages fiscaux

 

Cette proposition est conçue par nos partenaires Primonial, Oradea Vie, groupe Société Générale et Suravenir, filiale du Crédit Mutuel.

Le cabinet 1er Meffre Patrimoine reste comme toujours à votre entière disposition pour plus d’information à ce sujet !

Patrimonialement vôtre.