Le saviez-vous… Le port de Marseille en passe de réussir sa révolution numérique ?

Article rédigé le 16 Nov, 2017

Novembre

 

Chers Clients, Chers Partenaires, Chers Amis.

 

Soucieux de préparer l’après-pétrole, le premier port de France en termes de trafic, cherche depuis des années à diversifier son activité afin de trouver d’autres relais de croissance et assurer la pérennité d’un site qui génère près de 41.500 emplois.

La transformation du port phocéen est bien avancée avec le développement d’outils informatiques tels que des systèmes de gestion numérique pour organiser la circulation des marchandises et l’ouverture prochaine au sein du port d’un nouveau data center, en attendant l’installation d’incubateurs.

Au point d’en être récompensé par ses pairs : fin mai 2017, il était distingué par l’International association of ports harbors (IAPH), une organisation qui représente 180 ports dans le monde, pour son système de gestion numérique.

Un premier pas vers la reconnaissance de Marseille-Fos comme un “smart port” (port intelligent). “Nous constatons depuis plusieurs années un phénomène d’accélération de l’attractivité du port de Marseille. De plus en plus d’acteurs souhaitent s’implanter et développer des activités sur ce territoire”, constate la directrice du port de Marseille, Christine Cabau Woehrel.

Suffisant pour mettre fin à l’hégémonie des ports du nord de l’Europe ?

Pas si sûr selon Carlos Moreno, chercheur et spécialiste du concept de “smart city”. “Le port de Rotterdam est un véritable lieu de création de valeur avec des incubateurs et des campus étudiants, contrairement au port de Marseille encore trop cloisonné”.

Un cloisonnement qui s’explique en partie par le mode de gouvernance du port phocéen.

En France, les grands ports sont gérés par un établissement public qui dispose, depuis 2008, d’une large autonomie. Aux Pays-Bas en revanche, presque tous les ports sont gérés par les communes ou les administrations municipales. Une “hybridation” qui fait défaut dans l’Hexagone.

Le Grand port maritime de Marseille dispose d’un atout majeur : son positionnement stratégique en Méditerranée. La façade méditerranéenne est un point d’entrée tout aussi efficace que la façade nord pour le marché européen. Mais attention, de l’Italie à l’Espagne en passant par La Grèce, la concurrence en Méditerranée est rude, d’autres ports se sont déjà positionnés sur ce créneau, a l’instar du port de Barcelone a vu son trafic de marchandises bondir de 23% en un an et ainsi atteindre de nouveaux records en juin 2017.

Au regard de ces perspectives de développement, Marseille est attractive, surtout au niveau des prix d’investissement en immobilier.
La loi Pinel ayant été prolongé, va permettre de diversifier votre patrimoine et d’optimiser votre fiscalité à l’Impôt sur le Revenu.

Novembre

 

Toute l’équipe de votre cabinet 1er MEFFRE Patrimoine reste à votre disposition.

Patrimonialement votre !

L’équipe du cabinet 1er MEFFRE Patrimoine

Source : AFP